Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Pleure, tu pisseras moins Des bouts de texte, des bouts de vie, de ma vie.

Faut pas qu'on nous voit

little-tit

Je suis pas un animal, je veux pas être en cage. Je veux sortir, laissez-moi le faire. Est-ce qu'on m'écoute ? Oh, je parle. Non, je crie. Je crie mais les autres sont sourds. Regardez-moi, me laissez pas mourir dans cette cage. Je veux m'évader, courir, être libre et fuir. Poussez-vous, je suffoque. Mais que vais-je devenir ? Que vais-je faire ? Prends ma main, prends ma main ! Aidez-moi... J'étouffe mon Dieu, j'étouffe. Ma gorge se serre, mes membres tremblent et mes yeux se mouillent. Je vais pas pleurer, c'est inutile. Et puis c'est ridicule de pleurer sur ce que l'on est, sur son sort. je suis toujours là, dans cette cage. J'attends... Quoi ? Rien. Mais je me dis que peut-être dans le futur, il y aura quelque chose de bien. J'ai envie de me griffer le visage, de me griffer les bras. Et si on me demande comment j'ai eu ça, je n'aurais qu'à répondre "qu'est-ce que  vous voulez, c'est comme ça. Certains veulent se faire remarquer." Et pourtant personne ne nous remarque. On est dans cet amat de personnes dîtes invisible. J'en fais partie. Je ris, je discute, je proteste... Et quand on se plaint, c'est pour un bobo au doigt ou un contrôle raté. Le reste c'est trop moche à entendre, ça ne se dit pas. C'est tabou. Alors on se tait et on sourit. On sourit en pensant qu'en rentrant chez soi, on sera encore invisible et que si on nous remarque, c'est pour se faire engueuler. On sourit car on est tout seul face à cette merde et qu'on essaye plus de s'en sortir. Alors on ne fait plus rien et on attend.

 

L.T

Commentaires