Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pleure, tu pisseras moins

Des bouts de texte, des bouts de vie, de ma vie.

Si je devais faire un résumé

little-tit

Rien ne se voit. Personne ne remarque rien. Je m'appelle Camille, j'ai 15 ans, je souris, je ris, j'ai des amis. A quoi ça sert si ils ne voient rien. Ce n'est pas parce que j'ai l'air heureuse que je le suis. J'ai un problème, je le sais car verser d'aussi grosses larmes à chaque dispute, à chaque souvenir, à chaque chanson, c'est pas normal. Ou alors par normal vous entendez se sentir liée à une personne que vous avez jeté un soir d'été. C'est alors aussi normal de faire passer ses angoisses et ses peines dans la nourriture par compulsion et de tenter vainement de vomir ses excès. Et c'est encore...

Je n'existe pas

little-tit

Laissez-moi seule. Je ne veux pas être déranger. Ne me posez pas de questions, aucune. Je ne serais pas franche. Ne vous inquiétez pas, ignorez-moi. Tout va bien. N'essayez pas de comprendre, vous ne pourrez pas. Laissez-moi seule avec le placard. On s'entend bien. Il me réconforte et calme mes ardeurs. Fermez les yeux sur ma situation, faîtes l'aveugle. N'essuyez pas d'essuyer mes larmes. Ne me redonnez pas le sourire, c'est inutile. Je suis inutile. Essayez de me faire rêver en me racontant votre vie. Ne me parlez pas, je préfère rester dans mon coin sinistre. Restez dans votre belle bulle dorée,...

Une âme de plus dans ce monde

little-tit

J'arrive pas à savoir qui je suis ni qu'est que je fais là. Je ne dois pas être la seule à me poser ces questions. J'ai l'impression que rien ne me raccroche à la vie. Je vais au lycée, apprend mes leçons, fais mes exercices. Je mange, regarde la télé, parle, rit, pleure. Mais à quoi me sert tout ça, c'est superficiel. Je m'ennuie constamment. J'ai une routine, je me fonds dans la masse. Avant j'avais une personne pour laquelle je vivais mais maintenant elle est partie et je ne trouve pas de remplçant. J'ai rien à faire de bien, de contruisant. Il faut qu'il se passe quelque chose qui me permette...

Fausse identité

little-tit

Je le fais exprès. Je le fais exprès pour que vous me laissiez tranquille. Je me mets du noir sur les yeux, du rouge aux lèvres, du rose aux joues. Je mets des décoltés, me vernis les ongles, parle vulgairement. Maintenant, je n'attire que les mauvais garçons, ceux qui enchaîne les files. Sans sentiments, sans respect, sans rien. Ils disent qu'ils m'aiment, qu'ils pensent tout le temps à moi. Ce sont des mensonges, je le sais. Ils me veulent juste dans leur lit pour baiser toute la nuit. Ces garçons me répugnent, me dégoûtent. Je n'en tombe pas amoureuse, je souffre pas. C'est mieux comme ça. Je...

Laissez-moi

little-tit

Cet article n'est pas particulièrement autobiographique. Je ne suis pas anorexique. J'ai écris ce texte pour le jouer, le mettre en scène pour mon cours de théâtre. Je me suis inspirée d'un livre, "Le ventre vide, la faim autour". J'aimerais avoir quelques avis si possible. Merci. Je suis moche. Mon corps est squelettique, ma peau livide, mes côtes saillantes et mes cheveux ternes. J'ai de grosses cernes et des petits yeux. Je suis moche. Je suis même moche de l'intérieur. Ca se voit sur mon visage, je ne suis pas une bonne personne. Je détruis, je me détruis. J'ai jamais su trouver une place dans...

Le premier jour de ma (vraie) vie

little-tit

Juillet 2011, J'ai décidé ce matin en me levant, de t'abandonner. Pour toujours. Quelques mots dits d'une voix tremblante ont terminé le chemin. Enfin. Le bonheur. J'étais prête à le vivre, à fond. Ton emprise sur moi, ton influence, je la balançais. Mon bonheur a commencé avec des larmes et de la colère. Suivi de regrets, beaucoup de regrets. Je vivais avec, heure par heure. Tout ce que je ne t'ai pas dit ni fait. J'y pensais constamment. Mais je m'y suis faite à ces regrets. Voilà, le bonheur était prêt. Je pouvais tendre mes mains et l'attraper. Il a été de courte durée. Personne ne m'avait...

<< < 1 2 3